« Les vrais héros sont les héros du quotidien »

Jean-Pierre Jusselme, journaliste fondateur de Pourparlers, fait partie des initiateurs du projet.

Quelle est la ligne éditoriale que vous avez fixé pour Fin de Zone ?

Mon souhait était d’avoir plusieurs canaux d’expression. Le magazine papier pour les partenaires du réseau pour et une plate-forme collaborative pour un public plus large avec notamment une web-TV et une webradio. L’idée est de s’intéresser à des choses très concrètes du quotidien, mais avec une certaine hauteur d’interrogation. Le projet est bien de mettre face à face des questions et des réponses, sans filtres. Et de zoomer sur les vrais gens comme on dit dans les rédactions parisiennes. Les vrais héros ce sont les héros du quotidien !

Comment être populaire sans être populiste sur la plate-forme ?

On ne veut pas se comporter comme ces journalistes « Tintins » qui débarquent dans le quartiers ou en zone rurale comme sur la Lune. On connait tous bien les codes populaires et on souhaite comme le grand Victor en son temps rendre hommage à ces gens humbles, et solides. 

Comment pensez-vous organiser les rédactions ?

C’est le travail de l’Académie de former des talents et de les promouvoir. Les clubs locaux vont mobiliser des bénévoles que nous allons former. Ces Clubs locaux vont jouer leur partition. On leur donnera des consignes pour se professionnaliser et être dans l’éthique et la déontologie du journalisme citoyen, mais ils auront de vrais choix d’antenne ou de contenus à assumer. Ensemble, avec des contenus partagés et filtrés, cela donnera une polyphonie, ou mieux encore une symphonie.

Propos recueillis par Dylan Brunon

Laisser un commentaire

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Rejeter

%d blogueurs aiment cette page :