Une voix du Tiek cherche sa voie dans la Tech.

Au sein des locaux de LBM (Centre d’affaire de quartier situé à Montreynaud), Yacine apparait dans une pièce chaudement éclairé par le soleil matinal. D’un sourire charmeur, ce jeune homme de 24 ans, grand, élancé et au profil bien soigné, salue, d’une voix suave et profonde, les membres présent de l’équipe d’AP2I.

Yacine Arioua, vit depuis son enfance dans la vallée de l’Ondaine, au Chambon-Feugerolles, dans le quartier de la Romière, où il n’a que de bons souvenirs «  Tout le monde se connait, et puis c’est un peu la cambrousse. » témoigne-t-il en riant.
Après un Bac pro paysagiste (en 2015), Yacine a enchainé les petits boulots; d’abord dans une pépinière, puis à Auchan comme vigile.

Suite à  ses expériences professionnelles, après avoir acquis maturité et compétences, Yacine recherche sa voie. Il y a un an, son conseiller Pôle emploi lui propose une formation qui pourrait lui convenir: une formation Design Tech Academy (DTA), à l’école Télécom de Saint Etienne de développeur informatique de 10 mois.
Grâce à cette formation, le profil de Yacine séduit Jean-Pierre Jusselme (journaliste, instigateur d’AP2I). Il le contact pour le recruter au sein de l’association. L’occasion pour Yacine de réaliser son stage de fin d’année: « C’est un projet qui me parle, je le trouve intéressant, pour apprendre par moi-même ou par le partage de connaissance, de découvrir de nouveaux horizons, de rencontrer des personnes, m’améliorer et devenir plus performant dans le développement ». Dans ce projet Yacine s’inscrit en tant que stagiaire développeur « Je crée le site AP2I sur WordPress, puis je fais du développement… ». En quelques manipulations sur son clavier et 2 clics plus tard, Yacine installe un plug-in et fait apparaître une pluie de chatons à l’écran. Après la démonstration de son potentiel, amusé, il fixe de nouveau les lignes sur son écran et code.

Malgré l’intérêt qu’il porte pour le projet, une fois le stage terminé, Yacine pense chercher un travail dans un autre domaine, car il ne se trouve « pas assez doué » en développement info. Même après avoir suivi une formation qualifiante, il trouve qu’elle « est un peu inutile parce qu’elle ne suffit pas à elle-même, il faut faire de l’alternance… »
Le jeune homme, radieux, aspire à un avenir qui le sera aussi.
Mais son stage n’est pas fini, et Yacine peut bâtir un lendemain qui chante. 

 

Laisser un commentaire

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Ignorer

%d blogueurs aiment cette page :