L’Académie : communication, développement personnel et professionnel, débat public

L’Académie  formée par des professionnels aguerris, propose dans les champs de la communication, du développement personnel et professionnel et du débat public des réponses adaptées aux problématiques des pouvoirs publics et du tissu social. L’Académie, c’est un peu Socrate en Banlieue et en rural

La vocation principale de l’Académie, c’est un « aller vers ». L’Académie va au devant des publics et des problématiques. Capable de fournir des prototypes en petites séries, l’Académie, formée par des professionnels aguerris, est capable de s’adapter« aux besoins, d’être souple dans les réponses, de partir de l’expérience du terrain, de s’associer avec d’autres pour aider. L’Académie est un compagnonnage, et non une entreprise ou une institution de savoirs » explique jean-Pierre Jusselme.

L’Académie s’est spécialisée dans trois champs principaux : la communication et l’information, le développement personnel et professionnel, les questions de citoyenneté et de débat public.

L’Académie propose trois grands types de services  : un catalogue pratique et concret d’ateliers et d’animations à destination de divers publics, des actions de formation professionnelle, des actions de réflexion et d’intelligence collective via la plate-forme et le colloque.

L’Académie s’est spécialisée dans trois champs principaux : la communication et l’information, le développement personnel et professionnel, les questions de citoyenneté et de débat public.

L’Académie propose trois grands types de services  : un catalogue pratique et concret d’ateliers et d’animations à destination de divers publics, des actions de formation professionnelle, des actions de réflexion et d’intelligence collective via la plate-forme et le colloque.

 

 

Jean-Pierre JUSSELME

Entretien

L’Académie : Socrate en Banlieue et en rural

Jean-Pierre Jusselme fait partie des initiateurs du projet.

Pourquoi avoir intitulé notre initiative de formations « Académie » ?

C’est un clin d’oeil à Socrate. Sa vocation principale est d’apporter des réponses souples et adaptées à des besoins et des publics divers. Nous avons des modules et des gabarits adaptables, et nous pratiquons des pédagogies actives. Nos formateurs ont une solide expérience de terrain avec des publics très divers, allant des cadres aux publics réputés difficiles. Nous couvrons trois champs : la communication et l’information, le développement personnel et professionnel, les questions de citoyenneté et de débat public. L’Académie est un compagnonnage, et non une institution de savoirs officiels.

Qu’est ce que l’académie propose de différent ?

C’est tout d’abord un catalogue d’ateliers et d’animations pour de la « culture globale » qu’il s’agisse du numérique, des questions de communication et de liberté d’expression ou de démocratie. Les Centres sociaux, les écoles primaires, les Conseils citoyens, les régies de quartiers, les collectivités publiques, l’Etat, les collèges ou les Lycées peuvent faire appel à nous. Depuis une quinzaine d’années, chacun dans sa pratique professionnelle, nos formateurs ont su développer une grande capacité d’adaptabilité dans leur pédagogie. Nos journalistes conseils peuvent également proposer l’animation de brain storming ou de débats publics.

Et en direction des jeunes impliqués dans la vie publique ?

C’était aussi important pour l’AP2I de s’appuyer sur les partis et les syndicats qui souhaitent redevenir des écoles de formation de leurs militants, cadres et élus. Ces jeunes issus de milieux populaires n’ont pas fait les grandes écoles comme sce Po. L’AP2I propose des modules autour des enjeux d’aujourd’hui, qu’il s’agisse des questions de la démocratie (représentative, sociale et participative), de la troisième révolution industrielle, de l’économie de l’innovation et de la convergence des BNIC ( biotechnologies, nanotechnologies, informatique, intelligence articfielle), de la flexi-sécurité et du droit du travail.

L’AP2I souhaite aussi développer une offre de formation professionnelle, non ?

Oui, tout à fait ! Cette offre vise les personnes qui animent des médias de quartier, des médias citoyens, des radios associatives. Ces modules s’adressent aussi bien aux dirigeants de ces structures qu’aux bénévoles ou aux salariés. Ils couvrent de vastes champs (management, développement personnel et communication interpersonnelle, réseaux sociaux, techniques rédactionnelles, outils techniques notamment numériques). Ces mêmes formations peuvent aussi s’adresser aux jeunes recrutés ou en phase de recrutement en services civiques, aux médiateurs ou animateurs d’Espaces Publics Numériques.

L’Académie, c’est aussi la volonté d’être un Think Tank, non ?

Oui, également ! En dehors des logiques partisanes et politiques, nous pensons que nous pouvons apporter une pierre d’intelligence collective (veille d’informations, débats thématiques, ressources en ligne, tribunes, prises de parole, plaidoyers) sur les champs de la communication, du développement personnel et de la démocratie au 21ème siècle.

Comment allez-vous faire connaître votre offre ?

C’est très simple. Nous avons un catalogue en ligne. Il y a des formulaires pour exprimer et préciser sa demande et recevoir un devis ou entrer en contact avec un formateur référent. Nous sommes en train de finaliser notre dossier DATABLOCK pour répondre aux nouvelles attentes en vigueur. Cela devrait être finalisé en fin d’année 2017.

Quels sont vos objectifs de développement ?

Ce volet devrait réellement décoller en 2018, c’est pourquoi nous comptons aussi beaucoup sur le bouche à oreille pour nous faire connaître et reconnaitre. Dans notre budget prévisionnel, nous avons estimé ce champs à 1/3 de nos ressources.

 


 

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Ignorer

%d blogueurs aiment cette page :